Les bureaux du parc, Allée de Barcelone, 66350 toulouges

Actualité au portugal

 

 
HISTOIRE
Depuis 1971, la France et le Portugal ont signé une convention fiscale. Ce n’est donc pas exactement une nouveauté contrairement à ce qui se dit communément.

La volonté initiale des pouvoirs publics était d’éviter les doubles impositions pour les contribuables qui recevraient des revenus entre les deux Etats. La convention a fixé les bases de
l’imposition pour les résidents de l’un des deux pays qui déclarent des intérêts dans l’autre pays.

Ce qui est plus récent, c’est que le Portugal a publié en 2012 une circulaire révisant la fiscalité à destination des retraités étrangers, pas seulement européens.

Cette mesure est entrée en vigueur le 1er janvier 2013. Depuis cette date, un retraité français peut bénéficier du statut spécial de «résident non-habituel». En s’installant au Portugal, sa pension sera 100 % exonérée d’impôt sur le revenu.

  Le Portugal
paradis fiscal ?


Les pensions de retraite sont bien exonérées, mais les autres ressources sont toujours soumises à
l’impôt portugais, voire à celui du pays d’origine. Attention également à vos lois Scellier ou Pinel.

Ce régime fiscal favorable est limité dans le temps : le résident ne peut en bénéficier que pendant dix ans, après quoi il redeviendra imposable comme
tous les Portugais.

Pour présenter un réel intérêt, il s’adresse enfin principalement à des seniors dont le niveau de pension atteint 80 000 € en couple ou 35 000 € pour un célibataire.

Comment ça marche ?

A quelques exceptions près, c’est la résidence fiscale ou la situation géographique de la source du
revenu qui va définir le mode de taxation.

L’Etat taxera la source du revenu présente sur son territoire pour :
Les revenus locatifs des biens immobiliers
Les plus-values immobilièresLes Bénéfices Industriels et Commerciaux sont imposés là où l’entreprise s’est implantée depuis plus d’un an.

L’Etat taxera le bénéficiaire résident pour les revenus de capitaux mobiliers :
Dividendes : revenus d’actions et bon de jouissance
Intérêts : revenus de fonds publics, obligations, créances
Quel Etat taxera le revenu des pensions ?
L’Etat payeur pour les pensions et retraites publiques
(sauf si la nationalité du pensionné est celle de l’Etat de résidence et non celle de l’Etat payeur)
L’Etat de résidence pour les pensions et retraites issues du secteur privé.

Quel Etat taxera le revenu des pensions ?

L’Etat payeur pour les pensions et retraites publiques
(sauf si la nationalité du pensionné est celle
de l’Etat de résidence et non celle de l’Etat payeur)
L’Etat de résidence pour les pensions et retraites issues du secteur privé



 
 

Aller vivre
au Portugal


Les bonnes raisons de se lancer

Situé non loin de la France (2 h de vol) et culturellement tout aussi proche, le Portugal fait partie
de la zone euro. Vous bénéficiez donc de la liberté d’installation et évitez les problèmes liés au change de monnaie.


Le coût de la vie au Portugal est bien moins cher qu’en France : un atout au quotidien (courses, restaurant, loisirs, etc.), mais surtout au moment d’acquérir votre maison au Portugal.

L’offre immobilière portugaise est aujourd’hui large et rénovée tandis que la demande locale est encore faible suite à la crise économique : un contexte porteur pour les acquéreurs étrangers.

La fiscalité portugaise est elle aussi des plus attractives : impôt foncier très faible, pas de prestation sociale ni de droits de succession.

Autre bonus : depuis 2013, les pensions de retraite des résidents européens sont exonérées d’impôt pendant 10 ans ! Réussir votre installation au Portugal : l’importance d’un bon accompagnement.

Tous les retraités bénéficient de l’exo fiscale, excepté
les retraités fonctionnaires
         
Pourquoi investir au portugal ?
 
Un pays stable, bon marché avec une fiscalité
avantageuse

Un coût de vie parmi les plus bas des pays de l’union
Européenne assurant un niveau de vie aisé,Pas de
risque financier important ( taux de change, inflation,
taux d’intérêts maîtrisés par la Banque Centrale Européenne),
Des démarches facilitées et une totale transparence
dans les procédures d’achat pour les acheteurs
étrangers,Une fiscalité avantageuse : absence
d’impôt sur la succession et donations pour les résidents
au Portugal, Régime spécial d’exemption ou
de taux réduit d’impot sur le revenu pour les résidents
non-habituels.

Un placement, encore aujourd’hui considéré
de premier plan par les investisseurs
internationaux

Des opportunités immobilières, avec un marché immobilier
très dynamique ces dernières années et des potentiels
de plus-values importants,Une bonne rentabilité
: destination de vacances avec une forte attractivité
dans le tourisme et par conséquence, un marché locatif
et de vente de seconde résidence actif, mais aussi
un marché locatif de nouveaux arrivants très tendus.
Un très bon potentiel d’investissement locatif aussi
bien touristique que classique en bord de mer et dans
la capitale.Un recherche de logement de qualité que
l’on ne trouve pas sur le marché locatif. Á l’heure où le
marché se valorise, il peut être très judicieux d’acheter,
quitte à revendre un peu plus tard si l’on souhaite s’installer
ailleurs.

Tous ces atouts contribuent à une qualité de vie très agréable dans le cadre du choix du Portugal comme lieu de résidence permanent ou de vacances.
  L'achat immobilier
Un bien équivalent à une maison dans le Sud de la
France mais au prix du Portugal, des programmes immobiliers
de luxe à des prix très compétitifs, la qualité
des paysages et des côtes portugaises où la densité
immobilière a été maitrisée, une qualité de construction
reconnue et un risque faible de dévalorisation de
l’actif car le Portugal n’a pas subi de bulle financière…
Autant d’arguments qui confortent lors d’un investissement
immobilier au Portugal.

 
     




 
Pourquoi vivre au portugal
Fiscalité immobilière

Impôts et taxes lors de l’achat d’un bien
immobilier au Portugal.

Les taxes, ainsi que les frais juridiques, sont exercés
sur le prix d’achat de la propriété. Ils sont à la charge
de l’acquéreur. Il en va de même pour le paiement de
l’enregistrement de la propriété et les frais de notaire.
Au Portugal, il n’y a pas d’incidence de la TVA sur
l’achat d’une propriété.


Impôt foncier IMI
(taxe foncière des municipalités)
Suite à l’acquisition de biens, le paiement de l’impôt
foncier est dû annuellement
L’IMI est calculé sur la Valeur Patrimoniale Tributaire
(VPT) de propriétés rurales et urbaines situées sur le
territoire portugais. Cette valeur patrimoniale est en
général inferieure au prix d’achat.
Le taux d’imposition pour les valeurs Patrimoniales
attribuées récemment varie entre 0,30% et 0,50%.
Les Maires déterminent annuellement leur taux entre
cette fourchette.


Impôts sur les plus-values immobilières
lors de la revente de votre résidence secondaire, vous devrez vous acquitter d’une taxe sur les plus-values générées au taux fixe de 25%.
Pour une résidence principale, vous pourrez être exonéré sous certaines conditions.
Note : Ces impôts et taxes sont sujets à des variations annuelles. Merci de nous consulter et de demander une
simulation réelle en cas d’achat d’un bien immobilier




Impôts sur les revenus locatifs
Si vous louez votre propriété, le revenu perçu sera soumis au paiement d’un impôt sur le revenu au taux fixe de 28% sur le rendement annuel si le revenu est perçu par une personne physique ou 25% si celui-ci est perçu d’une personne ayant une comptabilité organisée. Dans les deux cas, les charges d’entretiens,
de manutention et les impôts fonciers peuvent être déduits du revenu pour le calcul de l’impôt.